Forum pour les pratiquants de slackline. Lié à une google map, il permettra de localiser facilement si un voisin équilibriste slacke dans le coin !
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Les slackers du forum

Afficher Les slackeurs sur une carte. sur une carte plus grande
Les slackliners sur le net

╚> Parislack (Idf) <╝


╚> Skywalkers (64) <╝


╚> Eki-Libre (69) <╝


╚> Les Mous de la sangle (34) <╝


╚> Les Têtes à Slack (06) <╝


╚> Line Service <╝


╚> Lez' Arts des Cîmes (05) <╝


╚> 17 pour sangle (17) <╝


╚> SlackLille(59) <╝


╚> Slack'A Lot(46) <╝


╚> Slack'Wata (62) <╝


╚> Slack2Bleau(77) <╝


╚> Slack Linkers (91) <╝


Partagez | 
 

  Techniques et sensations de marche en longline

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
haku



Messages : 14
Date d'inscription : 15/10/2012
Localisation : Courbevoie 92400

MessageSujet: Techniques et sensations de marche en longline   Mar 6 Nov - 14:40

Bonjour à tous,

Je voudrais lancer une discussion sur les techniques et les sensations de marche en longline.
J'ai remarqué que j'ai plus de stabilité lorsqu'il y a un petit vent qui vient taquiner la slack.
Le fait que la slack soit en constante rotation avec un petit mouvement vertical m’apparait comme plus stabilisant et semble limiter les mouvements horizontaux.
Enfin, la vibration sous le pied qui s’arrête au moment du posé est rassurante.

Pour continuer à partager les sensations, je trouve que le meilleur moment c'est quand je m'arrête au centre de la longline et que je m'imprime un petit mouvement verticale (70cm).

Je fais une petite pause et j'en profite pour prendre conscience de ce qui m'entoure. (Non je vous jure j'ai rien fumé Wink)
Mon expérience est limité aux lignes de 40m aussi je ne sais pas si les sensations sont différentes sur 100m lorsqu’il y a du vent (Sur 40 m je peux avoir des ondulations du au vent venant à 60° de 2m alors j’image ce que cela peut donner sur 100m..)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
blaznee

avatar

Messages : 1510
Date d'inscription : 31/07/2011
Age : 102
Localisation : Magrathea

MessageSujet: Re: Techniques et sensations de marche en longline   Mar 6 Nov - 15:32

40m c'est pas vraiment du longline encore, ça change des lignes courtes, mais tu verras les sensations longline on les a à partir de 100m environ.
là la sangle se comporte totalement différemment, et la technique de marche est elle aussi différente.
il faut arriver à "sentir" la sangle, sentir ses oscillations verticales sous les pieds, qui changent en fonction de là où on se trouve, et il faut marcher en rythme avec ces "vagues", et au bout d'un moment le cerveau déconnecte, on marche tout seul, on ne pense plus à rien, on avance en ondulant avec la sangle, et c'est à ce moment qu'on a la vraie sensation longline, la sensation de flotter au-dessus du sol Very Happy

et quand on s'envoie des sangles de plus de 100m en highline et qu'on retrouve la même sensation avec le vide en-dessous, c'est simplement indescriptible.

sinon pour la sensation du vent qui stabilise, c'est simplement dû au fait que la sangle est "limitée" en amplitude, et les mouvements latéraux qui donnent l'impression d'instabilités sont absorbés par l’oscillation due au vent, du coup elle n'a plus assez d'énergie pour partir sur les côtés au moindre mouvement parasite.
c'est pour ça que de temps en temps quand ça part un peu en live, on se baisse un petit coup pour donner une impulsion verticale, ça convertit les mouvements latéraux en mouvements verticaux, et c'est plus facile à gérer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://skywalkers64.free.fr
Sebew

avatar

Messages : 59
Date d'inscription : 15/09/2012
Age : 39
Localisation : Blars, Lot, Midi Pyrénées, France

MessageSujet: Re: Techniques et sensations de marche en longline   Mar 6 Nov - 15:55

Ouép! j'ai aussi vérifié (il y a peu) que le vent et la vibration de la sangle sous celui-ci empêche les oscillations horizontales! sur la même distance 40 mètres.
Je commence également à générer volontairement ce fameux mouvement vertical dans la sangle, je trouve que la marche en rythme qu'il engendre à chaque remontée est tout simplement jouissif... malheureusement je n'arrive pas à rester sur une énergie raisonnable et la conserver, je continue le mouvement jusqu'à ce que je ne puisse plus contrôler l'amplitude... mais ça je crois que c'est dans mon caractère!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/SlackaLot
blaznee

avatar

Messages : 1510
Date d'inscription : 31/07/2011
Age : 102
Localisation : Magrathea

MessageSujet: Re: Techniques et sensations de marche en longline   Mar 6 Nov - 19:15

en fait ce mouvement se "crée" automatiquement, il faut juste chercher à le suivre, ne pas aller à son encontre.
on peut l'amplifier volontairement pour corriger une connerie, mais ça doit être momentané.
rien ne vaut un entrainement sur une sangle de 30m assez bien tendue, en se balançant verticalement, et en essayant d'arrêter les oscillations instantanément, puis les relancer... au début sur les deux pieds, puis ensuite sur un pied, puis sans les mains.
une fois ces équilibres maitrisés, tout se mettra en place naturellement sur les longlines.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://skywalkers64.free.fr
thierry

avatar

Messages : 50
Date d'inscription : 19/06/2012
Age : 47
Localisation : JOUQUES (13490)

MessageSujet: Re: Techniques et sensations de marche en longline   Jeu 8 Nov - 14:44

il faut que je tende plus alors
sur 45m, au milieu je frôle les herbes sous le pied, ce qui a une fâcheuse tendance à me déconcentrer d'ailleurs. si je lance une oscillation verticale je touche c'est sur.

j'en profite pour poser une question : j'ai remarqué qu'il me faut un certain temps avant d'arriver à marcher correctement sur la sangle : les 1eres montées se soldent par une chute quasi illico à la poussée de jambes ou alors sur les 1ers pas.
j'attribue ça à un "non échauffement" puisque 'ensuite ça passe assez bien. est ce que vous faites quelque chose de spécial avant de slacker pour préparer le corps à l'exercice ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
blaznee

avatar

Messages : 1510
Date d'inscription : 31/07/2011
Age : 102
Localisation : Magrathea

MessageSujet: Re: Techniques et sensations de marche en longline   Jeu 8 Nov - 15:37

non... le slack c'est dans la tête.
tu peux t'échauffer physiquement pour éviter de te faire mal en cas de chute mal contrôlée, mais aucun échauffement physique ne te servira à ne pas tomber. seule la concentration compte.

faut juste que tu travailles plus ta montée, si elle n'est pas propre, tu tomberas dès le début. peut-être que tu précipites trop, c'est le défaut classique. une fois que tu mets ton 2ème pied sur la sangle, prend le temps de te stabiliser avant de pousser.
sur une sangle de 45m, les passages difficiles sont à environ 15m et à environ 30m, pas normal de tomber au début ou au milieu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://skywalkers64.free.fr
Bugs Bunny



Messages : 21
Date d'inscription : 18/07/2012

MessageSujet: Re: Techniques et sensations de marche en longline   Jeu 8 Nov - 20:10

blaznee a écrit:
non... le slack c'est dans la tête.

sur une sangle de 45m, les passages difficiles sont à environ 15m et à environ 30m, pas normal de tomber au début ou au milieu.
Je suis d'accord que les zones plus dures sont là, mais perso, je suis comme Thierry, au début mon moteur cale facilement, puis la confiance vient. Je mets ça sur le dos d'une mise en "mode slack" de mon cerveau, un échauffement mental, en quelque sorte. Il y a aussi l'appréhension de se mettre debout sur une sangle à plus d'un mètre cinquante de haut, malgré le temps, elle existe toujours...
La fin de la longueur (3mètres avant l'arrivée) me semble dure aussi, mais plus en raison de la fatigue de la traversée (Sebew peut en témoigner, je suis super lent !)
A ce sujet, je tends ma 40 mètres (supertube) avec une flèche de 1m70 environ. Je me pose la question de la hauteur pour une sangle plus longue: il me semble évident que la tension doit être plus forte, mais dans ce cas, ne retrouve-t-on pas la sensation éprouvée sur une plus courte moins tendue ? La difficulté augmente-t-elle vraiment, et dans quel sens?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
blaznee

avatar

Messages : 1510
Date d'inscription : 31/07/2011
Age : 102
Localisation : Magrathea

MessageSujet: Re: Techniques et sensations de marche en longline   Ven 9 Nov - 0:50

en fait il y a plusieurs paliers en difficultés.
le premier palier se trouve aux alentours de 10m, c'est à dire que quand on tend moins de 10m, on a un équilibre dynamique (on est tout le temps en train de se remettre en équilibre).
ensuite on a un autre palier vers 30m. là on peut plus se permettre de faire des grands gestes dans tous les sens.
le palier suivant se trouve entre 90 et 100m. c'est à dire qu'entre 30m et 90m, la progression se fait très vite. la sangle se comporte de façon souple, un peu comme une rodéo, sans nervosité particulière. on a deux zones difficiles, aux tiers (transition entre le 1er tiers et le 2ème, puis entre le 2ème et le 3ème).
ensuite pour passer le cap des 100m le palier est beaucoup plus difficile à passer, on arrive sur une sangle qui se comporte différemment sous les pieds, et impose une technique différente. le poids de la sangle amplifie le moindre mouvement, et il devient très difficile de résorber l'oscillation horizontale qui se crée. en gros on à pas le droit à l'erreur. niveau sensation on a l'impression de marcher sur une barre qui se déplace entièrement de gauche à droite, comme si les ancrages se déplaçaient sur le côté avec nous...

et sinon en guise de préparation mentale, je dirais que c'est propre à chacun, mais si ça peut vous aider voici ce que je fais:
quand je dois faire une démo en highline, et que je ne peux pas m'échauffer avant, pour me préparer je place une vieille sangle par terre, je me met pied nu, et je marche dessus, les yeux fermés, en essayant d'être le plus souple possible, en m'imaginant sur la sangle en hauteur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://skywalkers64.free.fr
thierry

avatar

Messages : 50
Date d'inscription : 19/06/2012
Age : 47
Localisation : JOUQUES (13490)

MessageSujet: Re: Techniques et sensations de marche en longline   Ven 9 Nov - 10:18

je suis d'accord blaznee, je pense que je me précipite un peu au début et je ne monte pas bien droit. je sais aussi que j'ai un problème de "raideur" aux niveaux des épaules, et il me faut un certain temps pour trouver la mobilité nécessaire.

concernant mes chutes au milieu, c'est juste une question de concentration quand les herbes me chatouillent le pied. c'est vrai que c'est plus dur après, mais je trouve les 3 derniers mètres éprouvants (je redeviens tendu car je ne veux pas tomber, c'est le truc classique de la peur de la réussite....débile !!).

tout ça de toute manière est question d'entrainement. quand je slacke souvent ça va mieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
blaznee

avatar

Messages : 1510
Date d'inscription : 31/07/2011
Age : 102
Localisation : Magrathea

MessageSujet: Re: Techniques et sensations de marche en longline   Ven 9 Nov - 12:43

pour les derniers mètres, fléchis les genoux, et si tu tu pars en live donne une bonne impulsion verticale. la sangle est trop tendue pour partir sur les côtés donc pas de risques, et ça t'aidera.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://skywalkers64.free.fr
nicolas

avatar

Messages : 191
Date d'inscription : 04/12/2011
Localisation : Shanghai (Chine)

MessageSujet: Re: Techniques et sensations de marche en longline   Ven 23 Nov - 16:06

Salut,

Je pense que les paliers de difficulté dont parle Blaznee sont propres à chacun, mais on les retrouve effectivement peu ou prou.
De mon côté, il y a eu pour l'instant 2 paliers :
- vers 20-25 m : en commençant à faire des départs assis
- à 45m, du fait que je devais monter les ancrages assez haut, vaincre l'appréhension de tomber de haut, gérer les oscillations latérales arrivé au milieu de la slack.
- au-delà : pas vraiment de pallier pour l'instant, je progresse de 10m en 10m.

Générer et utiliser les oscillations verticales, en longline, permet effectivement "d'absorber" les oscillations latérales gênantes ; mais ça permet aussi autre chose : en marchant au rythme des oscillations verticales, on économise grandement sa force ! Et ça, ça compte pour conserver de l'endurance jusqu'au bout de la ligne. Et puis c'est sûr que côté sensations, cela génère des "moments d'apesanteur" très agréables.

De manière générale en longline, j'essaie de conserver un rythme respiratoire régulier, car le fait d'être tendu et concentré a tendance à me bloquer la respiration (ce qui provoque bien vite un essoufflement).

Les derniers mètres en longline peuvent être un combat, mais j'ai découvert récemment que ce n'est pas forcément parce qu'on se rapproche physiquement de l'ancrage.
Je m'explique : n'utilisant pas de linegrip en longline, je laisse les poulies du mouflage en place. Tout le monde a pu constater que si on laisse les poulies trop loin de l'arbre (parce qu'on a laissé trop de mou dans le mouflage au départ), ça crée une inertie de la ligne et un balan latéral, une sorte d'effet "coup de fouet" assez désagréable.
Eh bien je me suis aperçu qu'il y a un "deuxième effet kiss cool", qui devient visible à partir d'une certaine longueur (140m sur sangle lourde en ce qui me concerne) : il se crée sur la sangle une sorte de point focal, à l'opposé des poulies, de manière symétrique. Un point où, assez brusquement, la slack vibre de manière puissante et assez incontrôlable. C'est très déstabilisant. Si j'ai laissé mes poulies à 4m de l'arbre côté mouflage, le point focal sera à 4m de l'arrivée. Passer ce point est comme franchir une barrière : les derniers mètres jusqu'à la manille sont certes un peu ardus, mais moins que les abords du point focal.

(cliquer sur l'image pour la voir en entier)

J'ai pu vérifier ça en faisant la marche retour : en faisant le départ assis cul au banana, les 1ers mètres vont bien, mais à 4m du banana (dans mon exemple), il y a à nouveau cette barrière à franchir, cet emplacement des "poulies fantômes", ce point au-delà duquel la longline sera bien plus agréable. Ce point focal doit correspondre à une sorte de résonance dans la sangle.
A partir du moment où j'en ai pris conscience et où je m'y prépare, ça a un peu facilité mes fins de longlines.
... et ça explique aussi en partie, je pense, pourquoi une longline tendue au linegrip, sans mouflage accroché (donc sans "poulies fantômes" au bout), est bien plus facile à slacker.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
blaznee

avatar

Messages : 1510
Date d'inscription : 31/07/2011
Age : 102
Localisation : Magrathea

MessageSujet: Re: Techniques et sensations de marche en longline   Ven 23 Nov - 19:50

c'est étrange, ce phénomène je l'ai déjà rencontré, mais je trouve qu'il disparait avec les grandes distances (enfin c'est surtout la technique de marche qui fait que ça devient négligeable). ça intervient que si on fait des conneries en latéral, or sur 140m, la moindre connerie en latéral n'est pas rattrapable (sauf si c'est tendu comme une mule).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://skywalkers64.free.fr
nicolas

avatar

Messages : 191
Date d'inscription : 04/12/2011
Localisation : Shanghai (Chine)

MessageSujet: Re: Techniques et sensations de marche en longline   Mar 4 Déc - 16:35

Salut,

Pour revenir sur les "techniques" utilisées en longline, il y a un truc que je fais quelquefois pour des lignes particulièrement ardues : par exemples des longueurs au-delà de mes habitudes, ou lorsqu'il y a beaucoup de flèche / d'inertie / de poids de sangle, ou pour des highlines qui me mettent particulièrement mal à l'aise.
ça consiste à prendre un petit moment, assis sur la slack, avant de démarrer, à lâcher prise puis à "m'imprégner" du paysage devant moi (si c'est en highline, je regarde aussi le sol, le pied de la falaise et tout autour).
Je me mets dans un état d'esprit où il n'y a plus de différence entre le paysage et moi-même ; un peu comme si le paysage entrait en moi, comme s'il n'y avait plus de distinction intérieur/extérieur. C'est une sorte de grande neutralité.
Pour un instant, j'oublie que je veux aller vers la manille en face, j'arrête d'être fixé sur mon intention de slacker, la manille en face n'est ni loin, ni haute, ni rien... Il n'y a plus que le paysage, là, sans valeur particulière, et c'est comme si ce paysage se prolongeait en moi. (un peu comme si "moi" et "le paysage" n'étaient que des éléments sans importance d'une seule et même scène).


Si cette "ouverture" est mal faite, il se produit une sorte de stupéfaction / torpeur, qui rend les mouvements maladroits et les réflexes lents, et on tombe rapidement.
(et là vous vous dites : c'est quoi cette technique moisie ?! Laughing )

Par contre si c'est bien fait, on a au contraire comme un gain de lucidité, et d'un coup toute l'appréhension (du style "waa c'est trop long / ça bouge trop / je ne vais jamais arriver à me lever" ) s'évapore, et tout devient naturel, fluide, évident, sans crispation. ça enlève aussi toute trace d'agacement, quand on a précédemment tenté plein d'essais sans succès.
J'essaie de garder le focus sur cette "ouverture" en marchant, aussi longtemps que possible.
ça ne dure jamais bien longtemps, mais ça permet de faire au moins les premiers mètres de façon bizarrement facile, libéré de toute crispation et de toute attente. ça ne veut pas dire que les premiers mètres sont faits de façon propre, où rien ne bouge ; ça peut être le cas, mais la slack peut aussi bouger dans tous les sens comme un serpent furieux, le corps s'adapte naturellement sans que ça devienne un combat. Bon, bien sûr ça le fait jusqu'à une certaine limite, hein.

ça peut paraître un peu mystique ou cannabinoïsé comme truc, mais c'est pas le cas*.


"La slack, c'est de la têtologie !" (Terry Pratchet, La Huitième sangle)

(* j'envoie mes analyses d'urine aux sceptiques)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bugs Bunny



Messages : 21
Date d'inscription : 18/07/2012

MessageSujet: Re: Techniques et sensations de marche en longline   Mer 5 Déc - 10:17

Bravo, Nicolas, je clique "j'aime"!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
foxy

avatar

Messages : 30
Date d'inscription : 09/06/2012
Localisation : la rochelle

MessageSujet: Re: Techniques et sensations de marche en longline   Ven 7 Déc - 9:31

"j'aime" aussi et j'ai dejà testé un peu cette technique il y a qq jours car elle me paraissait assez logique pour me preparer à la higline alors cool je suis pas la seule un peu barrée dans sa tête;;;;;;;;
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
blaznee

avatar

Messages : 1510
Date d'inscription : 31/07/2011
Age : 102
Localisation : Magrathea

MessageSujet: Re: Techniques et sensations de marche en longline   Ven 7 Déc - 11:55

on appelle ça se concentrer ^^ chacun sa façon, chacun sa durée, mais c'est indispensable dès lors que l'on rencontre des difficulté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://skywalkers64.free.fr
Sebew

avatar

Messages : 59
Date d'inscription : 15/09/2012
Age : 39
Localisation : Blars, Lot, Midi Pyrénées, France

MessageSujet: Re: Techniques et sensations de marche en longline   Ven 7 Déc - 12:49

Es-ce que tu te relis Blaznee? je pense que tu devrais essayer, je n'ai pas l'impression que tu rendes compte de la constante condescendance de tes messages. Tu es peut-être quelqu'un de sympathique, mais à la lecture ça ne saute pas aux yeux, a fortiori quand on lit tes phrases : "laissez passer j'vous explique"
Evidemment que Nicolas parle de concentration, il explique un moyen de canaliser son attention pour mieux se libérer. Plus explicite que "concentrez vous".

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/SlackaLot
blaznee

avatar

Messages : 1510
Date d'inscription : 31/07/2011
Age : 102
Localisation : Magrathea

MessageSujet: Re: Techniques et sensations de marche en longline   Ven 7 Déc - 18:39

en effet non seulement je relis mes messages, mais en plus je les comprends.
le sens de mon message n'était pas "concentrez-vous", mais "chacun sa façon de se concentrer, ce qui marche pour quelqu'un ne marche pas nécessairement pour les autres".

p.s. je ne suis pas quelqu'un de sympathique, bien au contraire même, mais je fais juste profiter certaines personnes de mon expérience, après chacun en fait ce qu'il veut et j'en ai rien à carrer, celui à qui ça pose un problème je l'invite à venir m'en parler face à face.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://skywalkers64.free.fr
Sebew

avatar

Messages : 59
Date d'inscription : 15/09/2012
Age : 39
Localisation : Blars, Lot, Midi Pyrénées, France

MessageSujet: Re: Techniques et sensations de marche en longline   Ven 7 Déc - 18:58

Ouh, pinaise...
Tu devrais monter le forum Blaznee'Pédia! Very Happy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/SlackaLot
blaznee

avatar

Messages : 1510
Date d'inscription : 31/07/2011
Age : 102
Localisation : Magrathea

MessageSujet: Re: Techniques et sensations de marche en longline   Lun 10 Déc - 12:31

c'est déjà fait, sauf que ça porte un autre nom Wink je n'ai pas eu besoin de ton génie pour ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://skywalkers64.free.fr
nicolas

avatar

Messages : 191
Date d'inscription : 04/12/2011
Localisation : Shanghai (Chine)

MessageSujet: Re: Techniques et sensations de marche en longline   Lun 10 Déc - 23:53

Hey, Peace & slack les copains !
flower

On est d'accord que pour réussir en longline, il y a 3 choses essentielles : l'équilibre, la forme physique, et l'état d'esprit.
On a presque tous commencé la slack en s'entendant dire "reste concentré sur le bout de la sangle". Donc la slack est une affaire de concentration, ça on est d'accord.

Par contre ce que j'exposais dans mon post précédent n'était pas tout à fait une technique de concentration/focalisation à proprement parler. C'est plutôt quelque chose qui vient en plus (ou à côté).

Quand on est en difficulté en slack, surtout quand on débute, on doit rester focalisé/concentré (sur le bout de la sangle par exemple), sans quoi la moindre perturbation nous fait tomber (quelqu'un qui nous parle, par exemple).
En longline, au bout d'un moment, à force d'être habitué à rester concentré pendant quelques minutes, on finit par garder l'état d'esprit de concentration, sans qu'on ait besoin de se focaliser sur quoi que ce soit. On conserve le calme mental, sans pour cela avoir besoin de fixer la manille au bout ; on peut garder cet état en regardant le sol, ou 20 mètres devant soi (et en ajustant le regard au fur et à mesure qu'on avance), etc. etc.
C'est une sorte de concentration sans objet (alors que quand on débute, on est obligé d'avoir un objet sur lequel fixer sa concentration).

Ce dont je parlais dans mon précédent post, c'est plutôt un lâcher-prise, un "assouplissement mental" (je ne sais pas trop comment décrire ça, mais ça m'évoque de la souplesse). C'est une autre façon que la concentration qui permet - l'espace d'un moment - de mettre en veilleuse le flot des pensées et du discours intérieur qui nous perturbe parfois, en slack.
En ce qui me concerne, c'est comme si soudain le présent prenait plus de relief, et que ma lucidité augmentait (sans pour autant se fixer sur ceci ou cela, à part cette sensation diffuse du présent). Mais au lieu que la lucidité augmente sur un point de focalisation précis (la manille par exemple), c'est comme si tout le paysage, toute la scène, tout le présent, était le "lieu" de cette lucidité.


Après, bien sûr, il y a plein d'autres techniques (je n'utilise que rarement celle que j'ai décrite plus haut), on ne fonctionne effectivement pas tous de la même façon.
Certains font par exemple de la longline en écoutant une musique lancinante, ce qui permet de les "caler". Perso, je préfère slacker sans musique, car sinon j'ai l'impression que ça fait comme une distraction, et je ne me sens pas totalement "présent".
J'ai des copains qui ont l'impression de mieux slacker après avoir vidé une ou deux canettes de bière.
Etc.

Ce que j'aime bien en longline, mis à part les sensations d'apesanteur et le plaisir du défi relevé, c'est observer les différents états d'esprits qui peuvent survenir.
Mais bon, c'est juste mon ressenti.

(hum ; en me relisant, ça fait un peu peace & love quand même, tout ça.)
geek
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
thierry

avatar

Messages : 50
Date d'inscription : 19/06/2012
Age : 47
Localisation : JOUQUES (13490)

MessageSujet: Re: Techniques et sensations de marche en longline   Mar 11 Déc - 14:43

Ce que tu décris me fais penser à une recherche de paix intérieure qui permet d'attendre le bon niveau de relâchement et faire disparaitre les tensions néfastes. Le relâchement permet la fluidité des mouvements, c'est utile en slack tout comme en escalade ou lors de la pratique des arts martiaux.

concentration et relâchement sont les clés de la réussite
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
XIII



Messages : 58
Date d'inscription : 10/12/2012

MessageSujet: Re: Techniques et sensations de marche en longline   Mer 12 Déc - 18:12

C'est intéressant et bien écris ta manière d'exprimer tes sensations en longline nicolas Wink

peace & slack Wink


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bugs Bunny



Messages : 21
Date d'inscription : 18/07/2012

MessageSujet: Re: Techniques et sensations de marche en longline   Jeu 13 Déc - 15:38

Tout à fait d'accord: peace & slack: le relâchement est la clé, ou une des clés. Ne pas se laisser entraîner par des idées du genre "encore deux mètres et ça sera plus facile" ou "ce coup -ci, je suis allé plus loin que la dernière fois". Mais pas non plus être obsédé par son équilibre, rechercher plutôt le bien être et l'harmonie avec les déplacements de la sangle. Déjà, sentir les muscles de son visage se raidir et s'obliger à les relâcher permet de détendre l'ensemble du corps.
J'ai essayé de slacker avec de la musique, mais les fugues de Chopin que mon copain avait dans son baladeur ont eu plus tendance à donner de l'écho aux vibrations de la sangle... Faudra que j'essaie avec des musiques plus planantes!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rom1
Admin
avatar

Messages : 732
Date d'inscription : 10/07/2011
Age : 35
Localisation : Isère

MessageSujet: Re: Techniques et sensations de marche en longline   Jeu 13 Déc - 21:24

Perso, moi je me concentre sur ma respiration, dès que c'est chaud pour moi, je pense fort "NON !!! Tu vas au bout !!!" et je souffle fort.
Souvent un peu de dub dans les oreilles...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://slackline-tribu.forumpersos.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Techniques et sensations de marche en longline   

Revenir en haut Aller en bas
 
Techniques et sensations de marche en longline
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Questions sur l'integration d'Haiti au marche de la CARICOM
» Haiti en marche - Haitiens, partout fuir la misere!
» Haiti en Marche: Haiti entre la Chine et Taiwan
» Haiti en Marche: Haiti et neo-liberalisme
» Haiti en Marche - Présidentielles 2010: sont-ce les premières escarmouches?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Slackline Tribu :: Parlons SLACK :: Parlons Tricks-
Sauter vers: